Journal de bord COVID-19 : naviguer au jour le jour

8
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Comment gérer le quotidien avec une insuffisance cardiaque pendant cette pandémie? 

En m'adaptant aux nouveaux aspects de la vie quotidienne, qui comprennent le travail à distance depuis la maison, avec tout le monde à la maison, et la réduction du temps passé à l'extérieur de la maison, j'ai observé plusieurs changements dans ma routine.

1. Il suffit de se lever et de commencer la journée. 

La façon dont on se réveille le matin a un impact important sur le reste de la journée. Ainsi, une approche que j'ai conçue pour moi-même est que j'essaie de sortir du lit en fonction de l'heure que j'ai prévue la veille au soir. Il y a des jours où je décide de commencer la journée lentement, de rester équilibré, en m'assurant de ne pas trop stresser mon corps. Je me lève vers 7 heures du matin (c'est à peu près l'heure à laquelle nos fils émigrent quotidiennement vers notre lit, avec leurs couvertures et leurs oreillers). Je me réveille souvent plus tôt que cela, peut-être en raison de ma course mentale ou du fait qu'un des garçons se réveille plus tôt. Dans ces cas-là, je reste au lit quelques minutes de plus jusqu'à 8 heures du matin.  

2. Me mettre directement dans la routine du matin 

Je commence tout de suite ma routine matinale. Elle s'articule autour de quelques habitudes et comportements positifs et solidaires : 5 à 10 minutes de méditation ou de prières matinales. Ensuite, je prends mes médicaments du matin. Puis, je m'occupe de quelques autres petites choses d'importances dans la maison comme faire le lit,..., me brosser les dents et me laver. 

Petit déjeuner avec les garçons, avril 2020.

3. Prendre un petit déjeuner tôt 

Mon objectif est de prendre un petit déjeuner tôt (la semaine dernière, j'ai échoué dans ce domaine). Je voudrais quelque chose de léger et de riche en fibres, comme une demi-tasse de céréales complètes naturelles avec un peu de lait à 1 % de matière grasse. Des (avec l'aide occasionnelle de notre premier-né) a fait du pain frais à la maison. Certains jours, j'en prends une tranche avec du beurre de cacahuètes, de la pâte à tartiner au chocolat ou de la confiture. J'essaie aussi d'être plus constant avec un peu de thé le matin. Ce plan de petit-déjeuner simple et rapide est généralement suffisant pour bien commencer la journée. 

4. Exercice le matin.

L'activité suivante est celle que j'aime le plus : un exercice le matin, suffisant pour faire rebondir les hormones "joyeuses" et "énergisantes". Je vise 30 à 60 minutes d'exercice physique quotidien. Ces jours-là, je nettoie après la séance de transpiration.

5. Dormez (ou faites de votre mieux pour dormir).

Dormir n'a jamais été mon truc. En grandissant, j'ai toujours eu le sommeil léger et j'étais souvent la première à me lever le matin. Cela m'a été particulièrement utile pendant mes années d'université, où il était indispensable d'allumer la lumière de minuit. Mais, pour un patient souffrant d'insuffisance cardiaque, l'insomnie n'est pas utile.

Je pense que quelques facteurs supplémentaires contribuent à cette habitude malsaine. Elle est peut-être due au stress, à mon état cardiaque, aux médicaments que je prends. La caféine peut être exclue car je ne suis pas un buveur de café et je prends rarement du thé. Elle pourrait également être liée à d'autres troubles du sommeil ou à mes épisodes dépressifs.

En tout cas, pour m'aider à mieux dormir, nous gardons notre chambre calme, sombre et fraîche. J'essaie de faire régulièrement de l'exercice et de pratiquer une routine saine le soir :  

  • être cohérent avec l'heure à laquelle je me réveille et m'endors.
  • prendre des suppléments de mélatonine, 30 à 60 minutes avant de me coucher, pour aider à réguler mon sommeil. 
  • faire quelques exercices de méditation, de respiration ou de relaxation pour m'aider à calmer mon esprit.
  • lire ou écouter un livre à un moment de détente avant de se coucher.  
  • rangez mon téléphone pour le charger loin de ma portée et loin de ma table de chevet (au moins deux heures avant le coucher).

8
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

2 réflexions au sujet de “COVID-19 logs: navigating the day-to-day”

  1. Salut Bouba,
    Merci de nous faire part de vos réflexions sur votre quotidien !
    I’ll take advice from your blog and attempt to create a daily schedule. I have no doubt that I would benefit from some structure 🙂
    Keep up the good work, you are a great role model for your sons, and often for the rest of the family. As you know the boys are soaking it all up 🙂
    Beaucoup d'amour et de respect
    Un fan !

    Répondre
  2. C'est si bon de voir les photos de vous et de vos garçons et d'entendre parler de la vie quotidienne. On dirait que vous avez un super emploi du temps et une bonne structure. J'espère que nous pourrons nous connecter bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
Nous utilisons des cookies pour améliorer notre expérience utilisateur. Vous pouvez en savoir plus sur notre politique en matière de cookies dans notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en lire plus.